Coronavirus : une ordonnance du gouvernement qualifie les consultants SAFe d'essentiels au maintien du pays

SAFe® à la rescousse des entreprises


Confinement, quarantaine, distanciation sociale… Toutes ces mesures COVID-19 pèsent lourd sur la productivité des entreprises qui peinent à garder la tête au-dessus de l’eau.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement a pris toute une série de mesures pour, entre autres, transformer temporairement les règles de limitation de la durée du travail. La communication des différents médias parlaient de 25 ordonnances au total, mais une dernière a vu le jour récemment. Elle assure aux coachs, consultants, formateurs et plus largement toutes les personnes certifiées SAFe® une continuité d’activité totale, en les qualifiant comme “activité essentielle à la vie de la Nation”. Elle permet aux personnes pouvant justifier de leur certification SAFe® une libre circulation sur toute le territoire et un accès aux locaux des entreprises, même celles qui sont théoriquement fermées.

La mesure est applicable dès aujourd’hui et rétroactivement depuis le début de la mise en place du confinement par le gouvernement. Cela signifie que chaque certifié SAFe® peut réclamer un paiement pour les jours non-prestés chez leurs clients entre le 16 Mars et aujourd’hui. Contacté par nos services, un consultant SAFe®, membre du conseil organisationnel SAFe® mis en place par le gouvernement pour le conseiller sur la gestion de la crise du COVID-19, s’explique :

Les consultants SAFe® et notamment les coachs SAFe® n'ont jamais été habitués à ne pas travailler à temps plein. Il y a tant que besoins et de demandes de la part de nos clients qui nous remontent, notamment lors de nos sessions de co-dev avec eux que nous sommes déjà surchargés de travail à faire à leur place. Sans nous, toute la chaîne s'effondre.

Il ajoute, inquiet :

De plus, nous commencions à observer chez certains confrères des dégradations cognitives à force de rester sans activité, ou pire encore, sans problème nouveau à créer dans les entreprises pour les résoudre nous-mêmes. Certains étaient déjà en train de former leurs conjoints au rôle de RTE pour organiser les trains de courses à Auchan. Il était temps que ça s'arrête.

L’ordonnance précise également que dans une démarche de solidarité nationale, et ce afin de garantir la stabilité des organisations, tous les coachs Agile non-certifiés SAFe® ont eu l’injonction de rester éloignés des entreprises. Ils recevront tous une convocation obligatoire pour se présenter physiquement dans les différents hôpitaux de l’AP-HP pour y expérimenter des ice-breakers free hugs et shifumi géant avec les malades du coronavirus.

Par Raphaël Geneteix

tweet   partager-facebook   partager-linkedin