Bertrand, Scrum Master : ”Soyons transparent, mesurons la vélocité individuelle”

Nouvelle avancée dans la transparence et nouvelles métriques Scrum


C’est le début d’une petite révolution. Nous sommes au sein d’une entreprise qui a adopté la culture Agile à tous les niveaux, spécialisée dans les transactions financières. Bertrand, Scrum Master, pris d’empathie face aux difficultés rencontrées par la nouvelle présidente du groupe pour comprendre comment évaluer la performance de ses salariés, a décidé de prendre les devants et annonce “pousser la transparence dans ses derniers retranchements”. Explications.

Bertrand invite son équipe à sa présentation sur la nouvelle organisation et les nouvelles métriques afin de mieux appliquer les 3 piliers de Scrum (Transparence, Inspection, Adaptation, NDLR). Face à ses collègues éblouis par cette démarche venant “de celui qui n’hésite pas à trancher courageusement et seul pour prendre les décisions” selon les témoignages de ses collègues, il annonce :

Transparence

“Nous allons devenir plus transparent que jamais. Nous étions performants pour mesurer la vélocité et la prédictibilité de l’équipe. Mais nous nous reposons trop sur nos lauriers. Allons au bout de la démarche : désormais, nous mesurerons la vélocité de chaque membre de l’équipe. Et nous l’afficherons sur nos métriques dans l’open space.”

Inspection

“Grâce à ces indicateurs accessibles à tous, vous pourrez enfin vous comparer les uns les autres. Je suis convaincu que se faisant, nous progresserons encore plus dans notre quête vers l’excellence. Nous regarderons tous les jours votre vélocité. Nous regarderons vos tendances à chaque sprint. Et grâce à ça, nous saurons qui a la meilleure prédictibilité et pourra inspirer les autres.”

Adaptation

“Nous allons enfin pouvoir donner une grille de lecture à la présidente. Terminé l’attribution du bonus sur le salaire basé sur des critères de groupe sur lesquels vous n’aviez pas le contrôle. Cette fois, vous êtes maître de votre destinée. Je ferai remonter à chaque sprint la vélocité de chacun, afin de toujours plus vous challenger, vous tirer vers le haut. Car c’est ça, l’amélioration continue ! Et vos primes seront indexées sur votre vélocité, à vous, rien qu’à vous.”

Applaudissements dans la salle. Marine, développeuse full-stack s’émeut “Je n’ai jamais vu une boîte atteindre une telle transparence, un tel courage, une telle confiance. C’est incroyable” Alexandre, le Product Owner, n’en revient pas : “Je vais enfin savoir qui précisément aller voir lorsque mes User Stories ne sortent pas dans les temps. Vous n’imaginez pas l’impact que ça va avoir sur mon HappinessIndexAtWork que je dois donner tous les jours à mon Scrum Master. C’est une utopie qui devient réelle”.

Cette révolution est en marche. Bertrand s’emploie à diffuser cette nouvelle pratique aux Agile Tour. A chaque fois, son talk a le même effet : une explosion d’applaudissements.

Nous ne manquerons pas de suivre comment ces changements (dont il clame l’unique paternité) vont s'inscrire dans le futur grand challenge de l’entreprise, déjà annoncé : “Que les ressources humaines délèguent aux Scrum Masters les subtiles compétences requises pour savoir licencier les salariés en cas de faute”. De l’aveu du Coach Agile de la société : “Un enjeu titanesque, mais crucial pour que nos facilitateurs puissent gagner en maturité. J’ai confiance”.

Par Raphaël Geneteix

tweet   partager-facebook   partager-linkedin